Le projet d’atelier photo à la Maison Des Femmes d’ici et d’ailleurs a pour objectif de mêler aux regards de deux photographes professionnelles, les créations de femmes de diverses origines et générations aux multiples parcours, histoires et vécus.

Tout a commencé par des histoires, des anecdotes propres aux participantes pour ensuite leur donner une forme par le biais de la photographie. Appareils photo jetables, images d’archives, transfert photo ou encore photographies en studio, toutes ces techniques ont permis aux femmes de mieux exprimer la thématique de l’identité : comment une image peut raconter leurs récits.

En s’appuyant sur ces ateliers Marjorie Goffart, Sophia Von Fernbach et Valentin Bianchi ont ajouté leur propre contribution. Ces trois photographes sont liés par leur intérêt commun pour l’humain et la migration. Ils apportent trois regards et procédés différents permettant d’élargir la thématique de l’exil.

Marjorie Goffart aborde la cause des sans-papiers avec le désir de glisser l’intime dans les luttes collectives de son pays natal, la Belgique. Sophia Von Fernbach déambule en s’appuyant sur des destins croisés et sa propre histoire, entre Afrique et Europe, avec en toile de fond son métissage et sa ville natale de Tanger. Valentin Bianchi traite de l’actualité des migrants d’une manière journalistique et frontale.


Vernissage

Date : 23/05/2019 à 18h30. Clôture de l’exposition le 16/06/2019
Lieu : Galerie du café Le Parc