Le projet

Depuis plusieurs années maintenant, les FPS de Liège en collaboration avec les Centres de Planning Familial FPS de Liège et de Spa, ont lancé le projet Sang Souci qui consiste en une action de récolte de serviettes et de tampons hygiéniques pour les personnes menstruées en situation de précarité. A travers ce projet, notre objectif est de sensibiliser à la précarité menstruelle tout en apportant une aide matérielle concrète.

La précarité menstruelle est un réel enjeu collectif qui est pointé du doigt par les FPS et notre Fédération des Centres de Planning Familial depuis de nombreuses années [1]. Etre une femme*[2] au 21ième siècle a un prix non-négligeable. Les menstruations, ce processus biologique naturel se produit en moyenne 480 fois au cours d’une vie, ce qui correspond à l’utilisation d’environ 10.560 protections hygiéniques[3]. Or, plusieurs études démontrent que le coût de ces produits essentiels revient en moyenne entre 2000 euros et 10.000 euros sur toute une vie[4].

Au vu du budget alloué aux produits périodiques, il s’agit d’un réel enjeu de santé publique qui ne doit pas uniquement être « géré » individuellement, d’autant plus que les femmes* connaissent de manière générale une plus grande précarité socio-économique[5] que les hommes. Ainsi, une partie des femmes* se retrouve perpétuellement démunie tous les mois durant 39 années en moyenne[6]… C’est pourquoi de nombreuses associations de la société civile dont les FPS et la FCPF-FPS se mobilisent pour pouvoir distribuer gratuitement ces protections en vue du respect de la dignité des femmes* en situation de précarité. Cet accès à la santé ne devrait pas dépendre de la société civile ou du « bon vouloir » des prix du marché économique.

Il est évident que les entreprises de produits hygiéniques ne diminueront pas les prix de ces produits pour combattre la précarité menstruelle. De plus, ne pas donner accès à de bonnes conditions en période menstruelle, c’est priver une partie de la population de son droit d’accès à la santé. Dans des contextes de vie précaire, il n’est pas toujours possible pour les femmes* d’avoir les moyens de changer de protection régulièrement car elles n’en disposent pas suffisamment ce qui peut, à termes, provoquer des maladies et des infections[7].

A travers ce projet, notre volonté est également de lever le tabou encore bien présent autour des règles, qui amène à l’ignorance et peut engendrer certains problèmes de santé que la prévention aurait pu éviter. A l’instar de l’Ecosse qui a récemment rendu les protections périodiques gratuites pour toutes les femmes*, il est urgent que la Belgique agisse en ce
sens et renforce sa politique de sensibilisation au travers notamment de la généralisation de l’EVRAS (éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle), dont l’objectif est de réduire les inégalités sociales de santé.

Solidaris, les FPS ET la FCPF-FPS soutiennent la politique de gratuité des protections périodiques car alléger la charge financière et mentale des femmes* permet de tendre vers une réelle égalité, selon un principe de solidarité et non de sur-responsabilisation de ces dernières. Cela envoie un message fort : la santé des femmes* n’est pas secondaire et toutes les femmes* ont droit à un accès égalitaire à la santé.

[1] Pour retrouver le dossier complet : http://www.femmesprevoyantes.be/wp content/uploads/2018/11/Femmesplurielle_Decembre2018_WEB.pdf
[2] Nous utilisons le terme Femme*-s* avec un astérisque pour visibiliser les différentes réalités des personnes ayant leurs menstruations. Les « femme*s » ne constituent pas un groupe homogène.
[3] Emmanuelle, C. (2017). Sang tabou: essai intime, social et culturel sur les règles. Editions La Musardine.
[4] Idem ; https://www.huffingtonpost.co.uk/2015/09/03/women-spend-thousands-on-periods-tampon
tax_n_8082526.html?utm_hp_ref=tw&guccounter=1 ; De Halleux Françoise, « Gratuité pour les protections hygiéniques »,
article de Sud Presse publié le 08/09/20.
[5] Elles sont surreprésentées dans des métiers peu valorisés et à mi-temps, dans les familles monoparentales,… Les protections
hygiéniques peuvent impacter durablement leur budget déjà serré. Sans oublier les étudiantes, les femme*s sans-abris, sans-papiers, etc.
[6] De Halleux Françoise, « Gratuité pour les protections hygiéniques », article de Sud Presse publié le 08/09/20.[8] https://www.planningsfps.be/le-syndrome-du-choc-toxique-mieux-vaut-prevenir-que-guerir/


Lieux de récolte

· Lors d’évènements

A la cyclo parade féministe
Le 8 mars de 12h à 18h Espace Tivoli
Plus d’infos ici

· Au sein de nos structures

Réseau Volontaires Solidaris PAS ACCESSIBLE ACTUELLEMENT  
Avenue Maurice Destenay, 3 à 4000 Liège
Lundi, mardi, jeudi : 9h – 12h · 13h – 16h. Mercredi, vendredi : 9h – 13h30

Centre de planning familial des FPS de Liège
Rue des Carmes, 17 à 4000 Liège
Heures d’ouverture

Centre de planning familial des FPS de Spa
Rue du Waux-Hall 17 à 4900 Spa
Heures d’ouverture

Centre de planning familial des FPS de Verviers
Rue Saucy 14 à 4800 verviers
Heures d’ouverture

Ecoles FPS Waremme-Hannut PAS ACCESSIBLE ACTUELLEMENT  
Avenue de la résistance, 1A  à 4300 Waremme
Les lundi, mardi et jeudi : de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 16h00 · Mercredi, vendredi : de 8h30 à 12h00

· Chez nos partenaires

Petit Grand Bazar
En Neuvice, 32 à 4000 Liège
Mercredi & samedi : de 10h à 18h · Dimanche : 10h – 15h

Lulu Store
Rue de la Casquette, 29 à 4000 Liège
Du Mardi au jeudi de 10h 30 à 17h · Vendredi : de 10h30 à 18h · Samedi : de 13h à 18h

Déco’Vertes by Cilou
Boulevard de Froidmont, 98 à 4000 Liège
Mardi : de 11h à 20h · Du jeudi au samedi : de 11h à 18H

Echevinat de l’Egalité Hommes-Femmes (avec le soutien de l’Echevine Christine Defraigne) JUSQU’AU 8 MARS 2021
Féronstrée, 94-96 à 4000 Liège
Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 16h

Envie de proposer un point de récolte ou une action ?
Contactez-nous via sangsouci.liege@solidaris.be


S’en procurer en cas de besoin

· pour les associations, institutions…

Contactez-nous via sangsouci.liege@solidaris.be

· pour les femmes en situation de précarité

Centre de Planning Familial des FPS de Liège
Rue des Carmes, 17 à 4000 Liège
Heures d’ouverture

Centre de Planning Familial des FPS de Spa
Rue du Waux-Hall 17 à 4900 Spa
Heures d’ouverture

Centre de Planning Familial des FPS de Verviers
Rue Saucy 14 à 4800 Verviers
Heures d’ouverture

 


Règles : brisons le tabou!

Chaque mois, deux milliards de femmes à travers le monde ont leurs règles. Un phénomène tout à fait banal, donc. Pourtant, les menstruations continuent de susciter crainte, gêne et incompréhension, ici comme ailleurs.


Osons parler des règles : le tabou des règles, un moyen efficace de contrôler le corps des femmes

Pourquoi baissons-nous la voix pour demander une serviette « hygiénique » ? Pourquoi le sang menstruel est-il bleu dans les publicités ? Ou bien pourquoi utilisons-nous des expressions telle que « être indisposée » pour parler de nos règles ? Ces exemples illustrent le malaise individuel et sociétal à l’égard des menstruations. Celles-ci ne doivent pas être montrées, détectées, discutées. Dire « j’ai mes choses » est une formule vague qui rend les règles informes… abstraites. En évitant d’en donner une image mentale concrète, on les désincarne de leur substance. Ne pas les nommer, c’est nier leur existence. En un mot, les règles sont « taboues ». Cette analyse propose une exploration du tabou entourant les règles, depuis les fondements jusqu’aux conséquences néfastes de cette « loi du silence ».

En savoir plus


Femmes Plurielles : dossier “ragnagnas”

Dans cette édition de notre Femmes Plurielles, nous vous invitons à voyager avec nous dans une contrée sauvage et encore peu explorée : le « Pays des Règles ».

En savoir plus


Ces livres qui parlent de règles

Femmes Plurielles vous a concocté une petite sélection de lectures sur le thème ! A Liège, ces livres sont pour la plupart en prêt à la bibliothèque Chiroux et en vente ou commandables à la librairie Entre-Temps.

En savoir plus


Précarité menstruelle

En 2017, la TVA, appelée aussi ” taxe rose ” ou ” taxe tampon “, sur les protections périodiques était passée de 21% à 6%. Un pas en avant qui ne permet pourtant toujours pas à bon nombre de femmes* de vivre décemment leur période menstruelle. De nombreuses associations militent pour en réclamer la gratuité. L’Écosse montre l’exemple à ce propos, en fournissant désormais gratuitement des protections périodiques à toutes ses étudiantes.

Selon Amnesty, plus de 500 millions de femmes n’ont pas accès à des produits hygiéniques pour faire face à leurs règles. Elles trouveront alors des solutions alternatives comme des bouts de tissus, du papier journal… Ces méthodes sont peu efficaces, très incommodantes et les conditions d’hygiène nécessaires, combinées au manque d’accès aux sanitaires et à l’eau chaude, font largement défaut. Ne pas donner à ces femmes l’accès à l’hygiène menstruelle, c’est les priver de leur droit d’accès à la santé.

Et il ne suffit pas d’aller très loin pour être confronté à cette réalité. A Liège aussi des femmes en situation de (grande) précarité, certaines sans domicile fixe, d’autres sans-papiers, mais également des femmes* à la tête de famille mono-parentale, des étudiantes*… n’ont pas accès à ces fournitures pourtant primordiales pour leur santé, tant physique que mentale, et indispensables au regard qu’elles portent sur elles-mêmes et à leur dignité.

Vous souhaitez nous aider à les soutenir ? Vous pouvons déposer vos dons dans l’un des lieux de dépôt repris ci-dessus. Actuellement, nous remettons vos dons aux Centres de Planning Familial FPS de Liège, Spa et Verviers, à Icare asbl, au take-away “Et les copains”, à l’Abri de jour, au Collectif contre les Violences Familiales et l’Exclusion (CVFE), à Thermos, à l’accueil des femmes sans-papiers de l’Ostal, au Hub humanitaire de Waremme…


Choc toxique: quelles précautions ?

Choc toxique : il est utile de rappeler la prudence qui est de mise mais aussi que cela reste (heureusement) un fait rare

Voici quelques recommandations quant à l’utilisation des tampons et de la coupe menstruelle :
– Pensez à changer votre tampon ou vider votre coupe menstruelle toutes les 4 heures ;
– Evitez les tampons ultra-absorbants ou choisissez une coupe menstruelle adaptée à votre flux ;
– La nuit, portez des serviettes hygiéniques ;
– Pensez à bien vous laver les mains avant et après la pose.

En savoir plus